Présentation

Présentation

Présentation

Présentation

Présentation

Présentation

Serge Rieger

Présentation

Service simple et pro

Créer un site Internet gratuitement

En 2010 j'ai eu le plaisir de chanter partout où c'est possible, dans ma salle de bain bien sûr, mais aussi dans des jardins, des cours, des écoles, des maisons de retraite, des festivals de musique ( Music in Music Août, Summerlied, printemps de la culture à Haguenau)

 

L'opération " E Friehjohr fer unseri Speoch" me donna aussi l'occasion de chanter dans de nombreux endroits.

J'ai eu le plaisir également de pouvoir continuer les interventions dans les écoles . C'est un vrai bonheur que de chanter avec les enfants et en plus j'ai l'impression de servir à quelque chose dans le domaine de la transmission de notre si belle langue maternelle.

C'est l'auteur-compositeur Serge Rieger. S'accompagnant à la guitare, il chante en alsacien, pour une foule de plus en plus dense. Tantôt charmeur, tantôt provocateur, il interpelle le public rapidement conquis.

 

Humour alsacien

 

 Les paroles de ses chansons, auxquelles se mêlent de temps en temps les... bêlements d'un mouton, séduisent le public. L'humour très alsacien du chanteur ne manque pas de piment. Sa chanson Grumberesalat, un pastiche de Salade de fruit de Bourvil, se révèle d'une drôlerie irrésistible. Son refrain est repris en chœur par des centaines de personnes visiblement heureuses d'être là. D'autres titres comme De Dorftrottel (l'idiot du village) ou Flammkuche continuent sur le même ton et déclenchent rires et sourires

 

DNA:

Serge Rieger résume d’un mot ses premières interventions en alsacien, avec sa guitare, dans des écoles primaires : « magique ». C’était en 2008, à Schweighouse-sur-Moder et à Seebach ; la démarche, spontanée pour cet amoureux du dialecte, est d’abord menée « hors institution ». L’homme de 52 ans semble être taillé pour la mission : musicien, auteur et compositeur depuis les années 1980, celui qui a fréquenté « la bande Eglès-Engel » est également professeur de Langue et culture régionales (et d’électrotechnique) au lycée Nessel d’Haguenau.

« Là où il y a encore un creuset de dialecte, il faut mettre le paquet »

« Le rectorat de Strasbourg a entendu parler de ces actions et a souhaité formaliser les choses », raconte Serge Rieger. Ainsi, depuis 2009, ses interventions visant à promouvoir le dialecte dans les écoles primaires ou les collèges s’effectuent dans le cadre d’une opération suivie et pilotée par la Mission académique à l’enseignement régional et international (Maeri) — « cela ne coûte donc plus rien aux écoles », précise-t-il.

Serge Rieger se déplace à la demande des établissements souhaitant réaliser un projet associant l’alsacien. En 2009-2010, le collège de La Walck et six écoles primaires (Seebach, Schweighouse ABCM, Schirrhein, Haguenau ABCM, Betschdorf et Lembach) l’ont accueilli. Et depuis la dernière rentrée, les demandes se sont multipliées, « jusqu’à Illkirch ! »

Ravi de cet engouement, Serge Rieger reconnaît toutefois qu’il lui est aujourd’hui impossible d’honorer toutes les sollicitations. Installé à Surbourg, il concentre ses déplacements entre Haguenau et Wissembourg — au sud de Strasbourg, c’est la chanteuse Isabelle Grussenmeyer qui prend le relais. À l’échelle du département, sans parler de la région, le secteur est encore largement dialectophone mais Serge Rieger l’assure : « Là où il y a encore un creuset de dialecte, il faut justement mettre le paquet ! »

« En général, je commence par demander aux élèves avec qui ils parlent alsacien, puis j’explique l’origine du nom de leur village. C’est une façon concrète d’aborder le dialecte », détaille Serge Rieger. Souvent, il en profite pour noter quelques mots au tableau ( « c’est parfois la première fois que les enfants voient de l’alsacien écrit ») et pour faire le point sur les différents alsaciens, notamment entre le francique (au nord du Seltzbach) et l’alémanique.

La plupart du temps finalisé par une prestation en public

Tout en misant sur une approche ludique, sur la base de chansons existantes (de Roland Engel, Lucien Koebel, Yves Duteil, etc.) ou créées pour l’occasion, Serge Rieger poursuit ensuite le parcours pédagogique thématique ou libre élaboré avec les enseignants. Jalonné d’interventions à la fréquence ajustable, ce cheminement est la plupart du temps finalisé par une prestation en public : une fête de Noël ou de fin d’année, une participation à un événement comme la Streisselhochzeit, ou encore une visite dans une maison de retraite.

Depuis la rentrée 2010, Serge Rieger a ainsi participé à une action pour le Téléthon à l’école de Surbourg, a encadré des écoliers de Trimbach pour leur fête de Noël, prépare actuellement huit classes de l’école bilingue de Soultz-sous-Forêts pour le spectacle qu’elles donneront le 25 mars à la Saline dans le cadre du festival E Friehjohr fer unseri Sproch, mais aussi des élèves de Seebach qui participent au festival de théâtre alsacien Winterspiel de Wissembourg et qui montent pour le 25 mars un spectacle avec la comédienne Dinah Faust. On le verra aussi à Wangenbourg, Betschdorf, Roeschwoog (son village d’origine), Haguenau, Retschwiller, Reimerswiller… Pour Serge Rieger, les vacances sont encore loin !

Céline Rousseau

Do sinn noch ànderi gfitsdi Sàche!!

Site de l'OLCA 

http://www.olcalsace.org/fr/verbindunge-un-adressebuech/categorie-artistes-idcat-6/adressebuech-repertoire.html

 Lancée à l'initiative de l'Ami Hebdo à l'occasion de l'Année Européenne des Langues, l'association E Friehjohr fer unseri Sproch fédère diverses associations engagées pour le dialecte alsacien. Son action se caractérise par l'organisation d'une fête annuelle du dialecte.

Atlas linguistique d'Alsace

http://ala.u-strasbg.fr/index2.php?page=papillon&menu=liste

Langues d'Europe et de la méditérannée

http://portal-lem.com/

Le site où vous trouverez les articles de M. André WAGNER

http://www.archeographe.net/

Pumpernickel, la seule vraie information locale

http://www.pumpernickel.over-blog.com/

Dansawiss, danses en tous genres et rires assurés

http://dansawis.unblog.fr 

Le site d'Anne Laure Hagenmuller et de ses copains

http://www.compagnielindocile.com/compagnie.html

Haguenau 2011

Le bonheur extrême, les applaudissements de

Mme DINAH FAUST!

Distinctions

Concours Konrad WINTER

Dichte ùff Elsässerditsch

 

Erschter Priss 2012

Dritter Priss 2010

 

Concours Patrick PETER

2016

2em Prix